Cliquez ici pour devenir Membre Contributeur
Forum Boutique Mes Cours A propos Publications scientifiques Journal RSF Faire un Don Login

Des preuves de civilisations urbaines découvertes dans les forêts amazoniennes de la Bolivie !

Par Dr. Inés Urdaneta, physicienne à la Resonance Science foundation

Une découverte très inattendue a surpris le monde entier. La forêt amazonienne, que l'on croyait être un réservoir d'animaux sauvages et d'établissements indigènes primitifs, était aussi le siège de civilisations avancées. Par avancées, nous entendons qu'il s'agissait de grandes sociétés urbaines avec des activités civiques et rituelles, par opposition aux petites tribus nomades.

En utilisant une technologie de télédétection appelée Lidar pour cartographier le terrain depuis un hélicoptère, les chercheurs ont découvert que les anciens Amazones avaient construit et vécu dans des centres densément peuplés, à partir d'il y a environ 1 500 ans. Les immenses établissements s'étendent sur quelque 80 kilomètres carrés dans la région des Llanos de Mojos, en Bolivie.

“La complexité de ces implantations est époustouflante.”, Heiko Prümers, archéologue à l'Institut archéologique allemand.

 

Les découvertes comprennent des pyramides coniques de 22 mètres de haut et des bâtiments en terre qui étaient entourés de kilomètres de routes surélevées et de terrasses. Le site s'appelle Cocota et il a été occupé par la culture Casarabe, entre 500 et 1400 après J.-C.

Les chercheurs proposent que l'établissement de la culture Casarabe soit une forme singulière d'urbanisme agraire tropical à faible densité, qui serait le premier cas connu pour l'ensemble des basses terres tropicales d'Amérique du Sud. Comme l'explique Prümers, la disposition architecturale de ce site indique que les habitants ont créé un nouveau paysage social et public grâce à la monumentalité,

Avec Cocota, un deuxième établissement a été découvert, appelé Landivar, et tous deux étaient protégés par des structures concentriques. Des preuves de l'existence de centres civiques et cérémoniels ont été découvertes, ce qui laisse entrevoir une vision cosmologique du monde dans cette culture.

Les enregistrements de pollen ont révélé que le maïs a été cultivé dans la région sans interruption pendant des milliers d'années, ce qui indique des pratiques agricoles durables.

Illustration [1]. Vue aérienne de l'ancien centre urbain aujourd'hui recouvert par une végétation dense. Les chercheurs ont pu le voir grâce à la technique de télédétection appelée LIDAR. Le site situé en Bolivie et appelé Cocota, comprenait des pyramides de terre (en rouge), des terrasses et des routes surélevées et était occupé par la culture Casarabe, entre 400 et 1500 ans après JC.

La perspective de la RSF :

Cette découverte est très importante, car la région amazonienne est l'un des sites géologiques les plus anciens du monde et, par conséquent, tout comme de nombreuses autres preuves de civilisations avancées dans le monde - comme l'Égypte, le Pérou, la Chine, le Mexique - elle a certainement été habitée par d'incroyables cultures humaines que nous avons maintenant la chance de pouvoir reconnaître.

Cette découverte s'ajoute au nombre croissant de preuves indiquant que les bassins amazoniens ont été occupés par des cultures plus avancées que des tribus primitives. Cela nous aidera non seulement à mieux comprendre les cultures amazoniennes, mais aussi à mettre en avant la véritable histoire de l'humanité.

 

Références:

[1] Prümers, H., Betancourt, C. J., Iriarte, J., Robinson, M. & Schaich, M. Nature https://doi.org/10.1038/s41586-022-04780-4 (2022).

 

 Unified Science Course  Unified Science Course  
Partagez cet article avec vos amis !

 


Inscrivez-vous gratuitement au Cours de Science Unifiée en ligne !

 
Close

50% Complete

Two Step

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.